BOUNOURE & GENEVAUX

Portrait
Photo : Pierre Parce
2017

L'Ombre d'un pli

Lorsque ils ont commencé en 2005 à créer des installations à partir de matières pauvres mises en volume par le pliage, Bounoure et Genevaux imaginaient produire des formes nouvelles pour l’Architecture.

Avec comme point de départ un geste simple, un pli qui se répète à l’identique, ils ont exploré les conditions d’apparition de formes paramétriques.

Puis le processus s’est imposé à eux comme élément central de cette recherche : “Ce qui est au départ un tracé ou une hachure sur un plan devient une fois concrétisé, l’arrête d’un pli, une trace de stylo, un sillon fraisé…

que reste t’il de cette ligne? “

Dans leurs oeuvres récentes, le support plié devient en soi le sujet d’une réflexion sur la matérialisation discontinue d’un phénomène continu. La décomposition du pli jusqu’à l’immatériel, interroge notre perception du monde phénoménal. “L’ombre d’un pli” est  l’expression du geste primitif au travers de ses différents niveaux de perception.

Avec leur média de prédilection, le pli, Bounoure et Genevaux créent les conditions d’apparition et de disparition.

Origatypes

Exposition "Carton plein "
Cité de l'architecture et du patrimoine
Paris, 2010
réalisée par le collectif Archiwaste
( Maleczeck-Bounoure-Genevaux )
en collaboration avec l'institut Koge.
Photo : Rupert Maleczeck

Parcours créatif

Guillaume Bounoure est né en 1978 à Lyon. Chloé Genevaux est née à Strasbourg en 1984. Ils vivent et travaillent ensemble à Montpellier depuis 2005. Ils ont exercé le métier d’architecte et de designer et fondé le collectif d’architecture expérimentale Archiwaste . Chloé Genevaux a obtenu le titre de docteur en architecture suite à ses travaux sur les géométries du pliage. Ils ont été remarqués pour leur recherches et réalisations dans les domaines de l’innovation numérique et notamment la modélisation paramétrique du pli appliquée au design d’objets et d’espaces. Ils ont par exemple travaillé avec Airbus sur la question du pliage pour l’aéronautique.

Ils sont les co-auteurs du livre “Un nouvel Art du Pli” avec Jean-Charles Trebbi paru en 2015  aux éditions Alternatives Gallimard, aujourd’hui traduit en anglais espagnol et chinois. En 2017, ils ont publié les livres “La Paille” et “Le Liège” aux mêmes éditions.

En 2018, ils ont décidé de présenter le processus de création au coeur de leur démarche. Le pli et la ligne issus de leur parcours initial, ouvrent une réflexion plus vaste sur le sens de la beauté au sein des processus de production du monde post-industriel. L’utilisation des outils CNC et algorithmes, est dans leur travaux récents associée à un questionnement sur la nature de la relation homme-machine. Sculptures polyptyques et impressions cinétiques, sont le fruit d’un aller-retour entre la main de l’homme et le processus numérique. Dans leurs oeuvres, le pliage, forme définie par les lois de la géométrie est progressivement décomposé pour atteindre les couches informelles de ce qui structure la perception humaine.